Quantcast

Calendrier Drag, le projet Queers et caricatif


27 novembre 2020

 La scène drag s'est considérablement étoffée et s’enrichit depuis quelques années de talents multiples et variés : drag-kings, drag-queens, drag-queers, clubkids... Autant de manières différentes de déjouer et déconstruire les codes du genre. Les figures emblèmatiques de la scène drag française se sont réunis autour d'un projet inédit de calendrier drag, pour définitivement enterrer l'année 2020 et démarrer 2021 de manière flamboyante.

image00028.jpeg (2.75 MB)

Longtemps considéré comme une contre culture underground, le drag s'est emparé des réseaux sociaux, des programmes télévisés et a fait son entrée dans la pop culture. Jouer avec le genre est une rébellion, c'est un acte politique. Aujourd'hui les adolescents ne se cachent plus dans leur chambre pour se maquiller, ils le font sur la place publique, tels des super-héros du quotidien. C’est dans cet état d’esprit qu’est né le projet, rassemblant plus d’une centaine de bénévoles du paysage queers : artistes drags, illustrateurs, photographes, graphistes…  unis autour d'un but commun et caritatif : le calendrier drag.

0-3.jpeg (333 KB)

L'équipe à l'initiative de ce projet se compose de 7 personnalités Queer et évoluant dans l'univers LGBTQIA+ : Hugo Bardin (Paloma) , Sebastien Brumaud (Icee Drag On), Léana Carradore (Kreature Drag On) Jeanne Alamercery / Sergueï, Emmanuel Quintela / Kaskooye, Cédric Luangamath / Chinack La Fey, Jean Ranobrac

Les associations ACCEPTESS-T, GAGL45, Helem, Kap Caraïbes et Ardhis bénéficieront des fonds récoltés. Si ce projet pouvait dépasser les frontières queers et sensibiliser un public plus large à une communauté drag unie et créative.

Jean Ranobrac a photographié toutes les créatures dans son studio. Chaque photo sera ensuite travaillé afin de pouvoir y incruster les décors dessinés par un.e illustrateur.trice queer dont le travail s’accorde avec chaque thème. Plutôt que de noter les saints et les fêtes religieuses, nous avons décidé d’y indiquer les dates importantes des luttes LGBTQIA+ et féministes.

COUVERTURE A3.jpg (9.24 MB)

Bambi (de de son vrai nom Marie-Pierre Pruvot) a accepté de participé à ce projet et figurera en couverture du calendrier. Cette figure emblématique de la scène drag a fait ses débuts dans les années 50, à l’âge de 18 ans, comme meneuse de revue chez Madame Arthur et au Carrousel de Paris. À l’époque c’est une véritable prise de risque, le port du vêtement féminin est interdit et la police procède régulièrement à des arrestations.

Elle se fait opérer en 1961 après plusieurs années de transition. Elle passe ensuite son bac à 33 ans et devient professeure de littérature pendant 25 ans. Elle reçoit en 2014 l’ordre nationale du mérite. Marie-Pierre Pruvot dédie cet honneur républicain « à toutes celles et ceux dont le combat pour une vie normale perdure ». Elle ajoute : « Il y a encore en France aujourd'hui trop de gens tenus à la marge et qui n’aspirent qu’à vivre librement, normalement, sans scandale, à pouvoir voyager sans entraves, à se faire soigner à l’hôpital sans humiliation, toutes choses qui leur sont souvent inaccessibles. C’est à eux maintenant que je dédie cette décoration qui m’honore tant ».

Pour se procurer le calendrier drag : 15€, rendez-vous sur :www.ulule.fr/calendrierqueer