Quantcast

Première marche des fiertés en banlieue: une symbolique extrêmement forte, selon l'Inter-LGBT


26 juin 2021

Cette année, la marche des fiertés va commencer à la banlieue proche de Paris. Un parfait moyen de démontrer l’importance d’inclure tou.te.s, en vue des régionales et des présidentielles, à cette occasion nous avons posé quelques questions à Matthieu Gatipon-Bachette, porte-parole de l’Inter-LGBT.

gay pride paris.jpg (162 KB)

L'édition 2021 de la Marche des Fiertés LGBTQI+ de Paris / Ile-De-France est de retour aujourd'hui, que peux-tu nous dire sur celle-ci

Cette édition 2021 s'inscrit dans un contexte particulier, d'une part car elle a lieu après une édition 2020 annulée en raison de la situation sanitaire, et d'autre part car elle se situe entre les deux tours des élections départementales et régionales. Elle est donc évidemment étroitement liée à l'initiative "Agir Pour" (www.agirpour.org), lancée par l'inter-LGBT, qui propose deux guides d'informations pour les candidats aux élections départementales et régionales afin de porter des politiques locales plus inclusives. Elle est d'ailleurs également particulière du fait que pour la première fois, elle démarrera de la banlieue de Paris à Pantin.

Plus de droits, moins de bla-bla ! Trop de promesses, on régresse ! 

Nous sommes à la veille du deuxième tour des élections régionales et à moins d’un an des prochaines élections présidentielles, et cette marche sera la dernière avant la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, qui n’aura malheureusement à ce jour brillé que par son immobilisme en matière d’évolution des droits pour les personnes LGBTQI+. Priorité de communication à défaut d’une priorité d’actions concrètes, les belles paroles et les promesses s’enchaînent à coup de plan de lutte mais les résultats et les moyens se font toujours attendre. Les solutions du gouvernement: l’inaction et la récupération “pinkwashé” des institutions, et pire, l’instrumentalisation par certains partis, les mêmes qui nous méprisent, à des fins racistes et de haines anti-musulmans que nous ne pouvons tolérer.

Pour la première fois de son histoire la Marche des Fiertés LGBTQI+ de Paris / IDF s'élancera depuis la banlieue

En effet, nous partirons pour la première fois depuis l'église de Pantin: l'objectif est de montrer que nos fiertés et notre besoin de visibilité ne s’arrêtent pas au périphériphe et aux centre de Paris. Les banlieues sont souvent catégorisées comme étrangères aux questions LGBTQI+, notamment par des partis politiques tels que le Rassemblement National: Marine Le Pen expliquait par exemple qu'il "ne faisait pas bon d'être homosexuel" dans certains quartiers. Notre message est très clair: la banlieue aussi est fière !

Une marche différente des autres années

Pas de podium à l'arrivée, un village associatif au départ, pourquoi ces changements ? En raison de la situation sanitaire, nous avons été contraints d'organiser la marche dans un format réduit, sans chars, ni podium. Pourtant, notre détermination n’en sera pas moindre ! Nous serons visibles et exprimerons notre colère face à l’inaction du gouvernement français, qui en reste à des campagnes de communication sans prendre de mesures concrètes pour protéger les personnes LGBTQI+, qui sont et restent en danger.

Que peut-on souhaiter à tous ceux qui viendront marcher autrement cette année

Une excellente marche revendicative et festive.

L'Inter-LGBT vous appelle à défiler tou·te·s ensemble ce 26 juin, de l'église de Pantin (départ du cortège à 15h) à la place de la République, pour montrer notre détermination, dénoncer l'inaction du gouvernement et le danger fasciste qui nous guette. Un défilé unitaire et intersectionnel parce que le respect de nos droits ne se négocie pas, parce que les "avancées" ne s'applaudissent pas, mais parce que la régression, elle, se combat !

APPEL OUVERT À CO-SIGNATURE : CLIQUER ICI

Pride-Paris2021-Affiche-numérique.png (10.54 MB)