Quantcast

Prévention : je fais le test !


12 mai 2022

Après une première saison en 2021 couronnée de succès, l’opération Jefaisletest.fr a repris le 10 avril dernier en partenariat avec G One

Les résultats 2021

En 2021, 8 905 autotests VH ont été envoyés grâce à jefaisletest.fr 
C’est une très belle réussite. Et ceci grâce aux partenaires de l’opération : Aides, Sexosafe.fr, Strobo mag, strobomag.com, Rob Paris, IEM Paris, AgendaQ, agendaq.fr, e-llico.com, Jock.life, l’appli de rencontre Jock, Dark-Ink, Boystore, Gaystore, Pink TV, G One radio, Mmensuel, … 

Mais au-delà des critères quantitatifs, ce sont bien les données qualitatives qui priment : 30,5% de ces 8 905 personnes n’avaient jamais réalisé de test VIH de leur vie, et 35% n’en n’avaient pas réalisé depuis plus d’un an. 

Il faut rappeler qu’en France, environ 24 000 personnes sont porteuses du VIH, et transmettent le virus à leurs partenaires sans le savoir. En touchant 75,5% des 8 905 personnes qui n’avaient jamais fait de test ou n’en n’avaient pas réalisé depuis plus d’un an, Jefaisletest.fr a donc totalement atteint son objectif. 

Se faire accompagner… si besoin

Bien sûr, malgré les progrès énormes réalisés ces dernières années par l’industrie pharmaceutique avec des traitements très efficaces et une vie normale pour les personnes qui vivent avec le VIH, l’annonce de la séropositivité peut encore être mal vécue par certain.e.s. C’est la raison pour laquelle dans le formulaire jefaisletest.fr, on peut demander un entretien préalable (fortement conseillé s’il on n’a jamais utilisé un autotest) ou s’il on veut être accompagné.e lors de ce dépistage. Ce sont les militants de Aides qui se chargent de ces entretiens ou ces accompagnements, partout en France, sans préjugés et avec beaucoup de bienveillance.

Et cette année ?

Nous commençons avec une première campagne nationale qui a donc débuté le 10 avril dernier. Le nombre de partenaires est cette année plus important qu’en 2021, la liste ne cesse de grandir et est mise à jour constamment sur le site web.
Mais attention, le nombre d’autotest gratuits est limité dans un premier temps à 5000 unités ! Dépêche-toi de commander le tien sur Jefaisletest.fr.

Alors précisément, Jefaisletest.fr, qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit d’un dispositif qui permet aux gays et plus largement aux hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes, et aux personnes trans, de recevoir un autotest VIH par la poste, gra-tuitement, rapidement et facilement.  Jefaisletest.fr
ne s’adresse qu’à ces seuls publics en raison de leur forte exposition au VIH. Pour les autres publics, il est recommandé de se rendre avec sa carte vitale dans un laboratoire, sans ordonnance, pour bénéficier d’un dépistage gratuit, ou se renseigner auprès de Sida Info Service au 0800 840 800 pour connaître la solution de dépistage la plus proche de chez soi.

Comment ?

Pour commander son autotest VIH gratuit, il suffit donc de se rendre sur jefaisletest.fr. Le formulaire est simple et rapide, il faut moins d’une minute pour réaliser la commande, et quelques jours plus tard, on reçoit le matériel gratuitement par la poste. Et si l’on ne peut pas ou si l’on ne veut pas le recevoir chez soi, on peut toujours donner l’adresse d’un ami pour le récupérer ensuite. Toutes les informations personnelles entrées dans le formulaire sont détruites dès que l’autotest est envoyé (les coordonnées de la personne). Seules quelques données, totalement anonymisées, sont stockées de manière globale et non identifiable, à des fins statistiques, ceci afin de vérifier la pertinence du dispositif (l’âge, le département, le genre ou l’orientation sexuelle par exemple…)

Pourquoi se dépister ?

Il y a plusieurs raisons : d’abord, s’il on est un homme ou une personne transgenre, et si l’on a du sexe avec d’autres hommes régulièrement, il faut se dépister ou se faire dépister régulièrement : tous les 3 mois s’il on a plus de 3 partenaires sexuels par mois ; car ces publics sont hélas particulièrement touchés par l’infection à VIH. Mais il est tout aussi important de pratiquer un dépistage même s’il on n’a pas une sexualité aussi « généreuse », surtout s’il on n’en a pas réalisé depuis longtemps.
Ensuite, et ce n’est pas anodin : en cas de découverte de séropositivité au VIH, plus tôt on commence un traitement et plus on restera en bonne santé longtemps. Les personnes qui vivent avec le VIH ont aujourd’hui une espérance de vie identique à celle de la population générale. La plupart des traitements ne donnent plus d’effets secondaires, la vie est normale. Et puis, et ce n’est pas un détail non plus : lorsque le traitement est correctement pris, la charge virale (la quantité de virus dans le sang) devient indétectable et la transmission du VIH devient alors impossible. On peut alors avoir une sexualité complètement libre sans risque de contaminer son ou ses partenaires, même sans l’usage de préservatifs. Le traitement devient alors un outil pour faire barrage efficacement à l’épidémie VIH.

N’hésitez pas un seul instant, jefaisletest.fr, c’est simple, rapide et gratuit.