Quantcast

11 février 2021

La plateforme de VOD LGBT QueerScreen.fr et le site Jock.life organisent leur premier festival de films LGBT+ en ligne.

QueerScreen.fr, plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+, organise en partenariat avec le site web gay Jock.life un festival de films en ligne, qui aura lieu du 12 au 21 mars 2021.
 
" QueerScreen existe depuis 2 ans et propose du cinéma de qualité, majoritairement gay mais aussi trans, bi ou lesbien. C'est la première fois que nous proposons un Festival sur QueerScreen.fr et tout le monde y trouvera de quoi satisfaire sa curiosité : fictions, documentaire, courts-métrages , animation et même film de patrimoine. Nous espérons ainsi permettre au plus grand nombre d'apprendre à connaître QueerScreen. En ces temps compliqués, il est nécessaire de se réinventer et de proposer des solutions qui permettent d'avoir accès à la culture, partout et pour tous.tes. " confie Cyril Rota, programmateur du Festival.
 
Du vendredi 12 au dimanche 21 mars, un à deux films par jour seront proposés sur QueerScreen pour un total de 17 films tout au long du Festival. Chaque film sera accessible sur la plateforme pendant 24 heures. 
 
Les films suivants seront au programme de cette première édition du Festival QueerScreen :
Saint Narcisse - Bruce LaBruce
*sortie en e-cinéma à l'automne 2021*
festivaljock1.jpg (82 KB)
Dans les années 1970, à la mort de sa grand-mère, le jeune, beau et narcissique Dominic trouve des lettres qui contredisent la version selon laquelle sa mère serait morte en couches. S’ensuit sa quête pour la retrouver vivante, habitant au fond des bois avec la jeune et mystérieuse Irène. Des liens étranges et forts se nouent entre ces trois-là, mais les découvertes de Dominic ne s’arrêtent pas en si bon chemin puisqu’il découvre aussi qu’il a un frère jumeau identique, Daniel, prisonnier d’un monastère et surtout des griffes d’un prêtre qui ne lui veut pas que du bien...
Le Temps des luttes - Andrea Adriatico
*sortie DVD 18 mars*
festivaljock2.jpg (135 KB)
Le Temps des luttes retrace la vie de Mario Mieli, l’un des fondateurs du mouvement de libération LGBT en Italie créé au début des années 70. Il naît d’une famille de la bourgeoisie industrielle juive qui a fait obstacle au développement de sa personnalité jusqu’à le faire interner dans un hôpital psychiatrique. Adulte il devient activiste, écrivain et performeur, une figure emblématique du panorama culturel italien de l’époque. Si ses combats parviennent à faire évoluer les mentalités d’une société alors encore très conservatrice, sa vie personnelle sera très compliquée avec notamment une histoire d’amour difficile et intense avec Umberto Pasti, jusqu’à son suicide à l’âge de 31 ans.
La Déesse de l'asphalte
festivaljock3.jpg (921 KB)
Devenue chanteuse dans un groupe de rock, Max revient dans son modeste quartier d’origine. Des souvenirs pesants l’y attendent comme les dernières nouvelles et les vérités tues pendant des années : Sonia est une voix qui parle d’entre les mort, Ramira et Carcacha régentent la misère du voisinage et Guama sombre dans la folie. Les raisons de son départ sont évidentes, les disparus et autres illusions perdues se rappellent à elle. Max doit tourner la page, mais pas sans d’abord avoir obtenu quelques explications et résolu des mystères restés en suspens.